ACTUALITES

NEWS

Retrouvez toutes les news ci-dessous et

accédez aux communiqués de presse en cliquant ici.

Find all the news below and

download the press releases by clicking the link above.

MAGNIFIQUE VICTOIRE POUR NIELS BRUYNSEELS

AN AMAZING VICTORY FOR NIELS BRUYNSEELS 
08 juin 2019

Un spectacle époustouflant pour clôturer la 38e édition du Longines Global Champions Tour (LGCT) de Cannes, voilà ce qu’aura offert le Grand Prix de la Ville de Cannes presented by Volvo qui réunissait les meilleurs cavaliers du concours sur la piste des Hespérides. Qualifiés à l’issue de l’épreuve support de la Global Champions League presented by MTPA Constance Hotels - Air Mauritius, ils étaient 33 à se disputer le titre de champion et l’alléchante dotation de 300 000 euros mis en jeu dont 100 000 euros juste pour le vainqueur. Et c’est devant un stade en ferveur, et après un barrage à couper le souffle que Niels Bruynseels et Gancia de Muze ont été sacrés vainqueurs ! Du côté de la Champions League, les Madrid in Motion, seconds au provisoire jeudi avec un score nul, ont a nouveau réalisé le double sans-faute et décrochent ici une première victoire sur le circuit.

Niels Bruynseels s’envole sur la piste aux étoiles et décroche son ticket pour le Super Grand Prix de Prague

Alignés au départ du Grand Prix de la Ville de Cannes presented by Volvo, les stars du Jumping étaient là et avec le top 6 du ranking LGCT à l’image de Daniel Deusser (ALL) n°1, ou Pieter Devos (BEL) n°2, qui se livrent une belle bataille depuis le début de la saison. Avec un tour initial composé de 6 verticaux et 7 oxers dont un triple en n°6 et un double qui se révélera fautif en n°10, la proposition du chef de piste Grégory Bodo, n’aura pas laissé les athlètes de marbre. Désillusion, d’un bis repetita pour le n°4 et tenant du titre cannois 2018 Peder Fredricson, ou d’un sacre comme pour Evelina Tovek (SWE) ou Marcus Ehning (GER) qui sortent aussi à 4 points. Ils seront tout de même dix à se qualifier au barrage dont l’Allemand et le Belge mais également Scott Brash vainqueur ici en 2014 et 2016, ou le tricolore Olivier Perreau. Ayant la difficile tâche d’ouvreur, le Qatari Bassem Mohammed sur Gunder déroule un tour ultra rapide en 35’’47 mais laisse deux barres à terre. S’en suivent Shane Breen (IRL), premier double sans faute en 38’’10, puis Daniel Deusser qui abaisse le chronomètre à 35’’97 après un tour magistral avec Calisto Blue. Si il semble prédestiné à une deuxième victoire après Hambourg le week-end dernier, il faudra attendre l’avant-dernier à partir, le prodige belge Niels Bruynseels pour connaître “l’Étoile de Cannes”. En selle sur la brillante Gancia de Muze, le cavalier réalise une des plus belles performances de sa carrière et prend son ticket pour le Super Grand Prix de Prague en novembre prochain où se retrouveront les vainqueurs de chaque étape. “C’est ma toute première victoire sur le circuit ! C’est un sacré boost de confiance en soi ! Gagner à Cannes et devant les plus grands en plus c’est un rêve. Je me sens pousser des ailes pour le futur. Gancia est incroyable, c’est un des meilleurs chevaux que j’ai eu dans ma vie. Elle est vraiment très rapide mais je savais que je devais prendre tous les risques si je voulais battre Daniel. J’ai eu de très bons conseils avant d’entrer en piste et j’ai joué le tout pour le tout. Je sais que Calisto va très vite mais Gancia avait également toutes ses chances. Je suis vraiment heureux et d’aller à Prague, c’est vraiment spécial pour moi. Encore plus parce-que je fais partie des Prague Lions ! “ confiait le sportif. Dernier à s’élancer, Scott Brash déjà victorieux à Cannes en 2014 et 2016 était aujourd’hui accompagné de Hello Mr President mais ne réussit pas à remplir le contrat qu’il s’était fixé. Avec une foulée en plus, il termine 2e en 35’’66.

Champions League - van der Vleuten père et fils triomphent pour les Madrid in Motion

13 obstacles, 16 efforts, de nombreuses courbes et tout autant de décisions à prendre... Ce tour à 1,55/1,60m servait de support à la Global Champions League et de qualificatif pour le Grand Prix final. Deux options pour les équipes, jouer le jeu et prendre des risques ou tenter de conserver leur place en soignant leur tracé. Pour ceux ayant franchi sans encombre les 12 premiers obstacles, le double numéro 13 vertical-oxer à une foulée le long des lices a été le véritable juge de paix. En tête jeudi à l’issue de la première manche, les New York Empire sont relégués au bas du classement suite à l’élimination de Denis Lynch/van de Vivaldi. Si la performance de son coéquipier ne lui permet pas de prétendre à la victoire par équipe, Hans-Dieter Dreher n’abandonnera pas ses objectifs individuels. Dernier à s’élancer, l’Allemand déjà vainqueur de la 1,50m hier soir, fuse sur les barres avec son excellent Prinz et vole la victoire au nez et à la barbe de l’anglais Ben Maher/Explosion W en arrêtant le temps à 68’’66 soit 4 secondes de moins que son prédécesseur, second en 72’’69. L’Ecossais Scott Brash/Hello Mr President est 3e en 74’’05.
Du côté des équipes, les Madrid in Motion auront donc misé sur le duo gagnant en faisant partir Eric et Maikel van der Vleuten. Associés à Wunschkind 19 et Verdi TN, le père et le fils ont chacun réalisé le parcours parfait leur permettant de courir ensemble vers la victoire. “C’est génial qu’on soit tous les deux à ce niveau et que l’on puisse participer aux mêmes concours ! Et d’avoir la chance de gagner une épreuve aussi importante en équipe, c’est vraiment superx!x” confiait le duo à l’issue de la remise des prix. Avec 30 points supplémentaires, les Madrid in Motion pointent maintenant à la 4è place du classement général (124 points). Les Shanghai Swans (Peder Fredricson & Daniel Deusser) 3èmes ici, gardent le leadership avec 145 points tandis que les Miami Celtics (Shane Breen & Harry Charles) s’intercalent en 2ème position (137 points) - devant les St Tropez Pirates (136 points) - grâce à leur 2ème place ce soir. 

3 victoires, 3 doublés dans le CSI1* 

Après leurs grands prix la veille, les cavaliers du CSI1* jouaient aujourd’hui leurs parcours contre la montre. Premiers à s’élancer, les couples du Prix Bord Sol à 1,30m n’ont pas hésité à prendre des risques pour faire descendre le chronomètre. Très attendue, la toute jeune Charlotte Slosse (FRA) et son épatant Uzel de Kenz, avec qui elle s’imposait déjà hier dans le Grand Prix Cannes Riviera, n’aura pas laissé la moindre chance à ses concurrents. Rapide comme l’éclair, elle devance un autre tricolore Pierre Bergonzi/ Tienanmen d’Argences (57’’53) de plus de 5 secondes en passant la ligne d’arrivée à 52’’21. L’Anglaise Sofia Abramovitch/Sacrée du Rouet (58’’42) complète le trio de tête.

Dans le Prix Locarama à 1,15m, les spectateurs ont pu observer le doublé de la tricolore Chiara Stagliano qui, aux commandes d’Aubade du Faget, prend à nouveau le lead de l’épreuve après sa victoire d’hier. Elle boucle son parcours en 51’’50 devant Imogen Beecroft/Untouchable NL (54’’53) et Haya Abdulaziz M K Al Rabban/Cuando Z (63’’31), respectivement 2e et 3e pour l’Angleterre et le Qatar.

Programmé juste avant les compétitions 5*, le Prix M Gallery by Sofitel Croisette Beach a vu les plus fins pilotes du CSI1* s’affronter sur des barres à 1.40m. Victorieuse hier et avant-hier des plus grosses épreuves de ce label, Jane Richard Philips avait sans équivoque le rôle de favorite. Plus expérimentée de son épreuve, la Suissesse associée à Dieudonne de Guldenboom l’a sans surprise remportée en arrêtant l’horloge Longines à 53”63. A sa suite, la locale Mélanie Lemoine Jondet, abonnée aux remises des prix ici à Cannes, réalise la prouesse de classer ses deux chevaux Ellington JSX et Cornetta 17 dans la même seconde, respectivement en 56’’48 et 56’’54, lui offrant les 2 et 3e places du classement. Très en forme tout au long des trois jours, la cavalière a reçu le trophée Nice Matin de meilleur(e) cavalier(e) du CSI1*. 

 

The Grand Prix de la Ville de Cannes presented by Volvo offered an amazing finish to the LGCT Jumping of Cannes, with the best riders of the event fiercely competing against each other in the Hespérides’ arena. Qualified following the class that served as support for the Global Champions League presented by MTPA Constance Hôtels - Air Mauritius,  33 took the start in a bid to win the title of champion and the tempting 300,000 euros of prize-money that included no less than 100,000 euros for the winner. And it was in front of a stadium in fervour, and following a breathtaking jump-off that Niels Bruynseels and Gancia de Muze were crowned the winners! In the Global Champions League, the Madrid in Motion team, in provisional second place following the first part of the competition Thursday, on zero penalties, again achieved two clear rounds taking here in Cannes, their first victory on the circuit.

In an arena filled with stars, Niels Bruynseels takes his ticket to the Super Grand Prix of Prague
The stars of show-jumping were lined up for the start of the Grand Prix de la Ville de Cannes presented by Volvo, including n°1 on the LGCT ranking, Daniel Deusser (GER), and n°2 Pieter Devos (BEL), who having been battling against each other since the beginning of the season. With an initial round comprised of 6 uprights and 7 oxers, a treble as obstacle n°6, and n°10, a double that proved itself to be problematic, the track offered by course designer Grégory Bodo, didn’t leave the riders indifferent. There was disillusion for the n°4 and holder of the 2018 Cannes title Peder Fredricson, just like for Evelina Tovek (SWE) or Marcus Ehning (GER) who also left the ring with 4 faults. All the same, ten made it to the jump-off including the German and Belgian but also Scott Brash, the 2014 and 2016 winner and France’s Olivier Perreau. Having the delicate task of being first to go in the jump-off, Qatar’s Bassem Mohammed on Gunder executed an ultra-fast round in 35’’47 but left two poles on the ground. Following him, Shane Breen (IRL), the first to jump a double clear in 38’’10, then Daniel Deusser who dropped the time to beat to 35’’97 after a brilliant round with Calisto Blue. Until nearly the end he seemed predestined to a second victory following Hamburg last weekend, but the before last to go, the Belgian prodigy Niels Bruynseels decided he was going to be the new “Star of Cannes”. Riding his fantastic Gancia de Muze, the rider gave one of the best performances of his career, taking his ticket for the Super Grand Prix of Prague in November where the winners of each stage will compete against each other. “It’s my very first victory on the circuit! A real boost to self-confidence! Winning Cannes, in front of the very best as well, it’s a dream come true. I can feel my wings growing for the future. Gancia is incredible, one of the best horses I’ve ever had in my life. She is really fast but I knew I had to take all the risks if I wanted to beat Daniel. I had some excellent advice before coming into the ring and wanted to give it my all. I know that Calisto is very fast but Gancia equally had just as much chance. I’m delighted to be going to Prague, this is really special for me. More so as I’m a member of the Prague Lions!” confided the athlete. Last to go, Scott Brash already a winner at Cannes in 2014 in 2016 was today partnering Hello Mr President but didn’t succeed in adding a third win to his tally, with an extra stride he crossed the line in 35’’66,finishing 2nd.

Global Champions League - van der Vleuten, father and son, triumph for Madrid in Motion

13 obstacles, 16 jumping efforts, numerous turns and so many decisions to take... This track standing at 1.55/1.60m served as support for the Global Champions League and as qualifier for the Grand Prix final. Two options for the teams, play the game and take risks or try to maintain their place by being careful. For those having successfully cleared the first 12 obstacles, number 13, a one stride upright–oxer double, placed alongside the edge of the arena really determined the outcome. Leading Thursday following the first round, the New York Empire’s saw themselves relegated to the bottom of the placings following the elimination of Denis Lynch/van de Vivaldi. If the performance of his fellow team-member didn’t allow him to claim team victory, Hans-Dieter Dreher didn’t abandon his individual objectives. Last to go, the German, already the winner of yesterday evenings 1.50m, flew over the poles with his excellent Prinz, claiming victory by stopping the clock at 68’’66, 4 seconds faster than Great-Britain’s Ben Maher/Explosion W, 2nd with a time of 72’’69. Also representing Great-Britain, Scott Brash/Hello Mr President was 3rd in 74’’05.
Amongst the teams, Madrid in Motion bet on the winning duo by choosing Eric and Maikel van der Vleuten. Partnering Wunschkind 19 and Verdi TN, the father and son each rode a perfect round allowing them to head towards victory together. “It’s brilliant that we’re both at this level and can compete at the same competitions! And to have been lucky enough to win such a big class as a team, it’s truly superb!” confided the pair following the prize-giving ceremony. With 30 extra points, Madrid in Motion now stands in 4th place on the leader board (124 points). The Shanghai Swans (Peder Fredricson & Daniel Deusser) 3rd here, conserve their lead on 145 points, whilst the Miami Celtics (Shane Breen & Harry Charles) are in 2nd position (137 points) – in front of the St Tropez Pirates (136 points) – thanks to their 2nd place this evening.

3 victories, 3 doubles in the CSI1*

Following their grand prix yesterday, riders in the CSI1* today disputed their speed classes. First to launch into action, the competitors in the 1.30m Prix Bord Sol didn’t hesitate to take risks in order to try and get the fastest time. Eagerly awaited, the young Charlotte Slosse (FRA) and her great Uzel de Kenz, on whom she dominated already yesterday in the Grand Prix Cannes Riviera, didn’t give her rivals a chance. As fast as lightening, she crossed the finish line more than 5 seconds ahead of her teammate, Pierre Bergonzi/ Tienanmen d’Argences (57’’53), in 52’’21. Great Britain’s Sofia Abramovitch/Sacrée du Rouet (58’’42) completed the leading trio.

In the 1.15m Prix Locarama, spectators were able to witness the double of France’s Chiara Stagliano who, at the reins of Aubade du Faget, following victory yesterday again headed her class. She completed her round in 51’’50 in front of Imogen Beecroft/Untouchable NL (54’’53) and Haya Abdulaziz M K Al Rabban/Cuando Z (63’’31), 2nd and 3rd respectively for pour Great Britain and Qatar.

Programmed just before the start of the 5* classes, the Prix M Gallery by Sofitel Croisette Beach saw the top pilots of the CSI1* confront each other over a 1.40m track. Victorious in the big classes within this section of the event on each of the previous days, Jane Richard Philips was unquestionably starting as favourite. The most experienced in her class and partnering Dieudonne de Guldenboom, the Swiss unsurprisingly took the lead by stopping the Longines clock at 53”63. Local rider Mélanie Lemoine Jondet, who has made a habit of being at the prize-givings here at Cannes, carried out the feat of finishing with both her horses, Ellington JSX and Cornetta 17 within the same second in 56’’48 and 56’’54, offering herself both 2nd and 3rd place respectively. Very much on top form throughout the three days, the rider was awarded the Nice Matin Trophy for the leading rider in the CSI1*.
 

 

LES HESPÉRIDES S'ENFLAMMENT POUR HANS-DIETER DREHER

THE HESPÉRIDES STADIUM IGNITES FOR HANS-DIETER DREHER 
07 juin 2019

Épreuve majeure du jour, le Prix JW Marriott Cannes avec barrage se déroulait en nocturne devant des tribunes combles. Avec un parcours initial composé de 13 obstacles et 16 efforts à 1,50m, le chef de piste Grégory Bodo avait concocté un tracé « fluide, assez basique, avec une ou deux difficultés comme le double de verticaux en n°5 le long des tribunes, ou le choix de foulées à faire dans la dernière ligne vertical-oxer-vertical » et pronostiquait une dizaine de couples à retrouver au barrage sur les 37 de la start-list.

Et le metteur en scène avait vu juste. Neuf compétiteurs se sont livrés bataille pour tenter de remporter le titre de jour. Premier à partir, le Belge Pieter Devos, qui détenait encore le lead sur le circuit Longines Global Champions Tour (LGCT) avant Hambourg, avait la difficile tâche d’ouvreur et a donné le ton avec un sans faute rapide, franchissant la ligne d’arrivée en 36.40sec en selle sur Jade v. Bisschop. C’était sans compter sur le menaçant Hans-Dieter Dreher (GER) qui arrête l’horloge une seconde avant son concurrent du plat pays et emporte ainsi la victoire en 35.38sec sur sa complice Berlinda : « Je suis très très heureux ! Je suis ravi de mon premier parcours et j’ai vécu un incroyable barrage avec ma jument, car même si nous avons un peu trébuché dans un virage, nous étions toujours plus rapide. C’est peut-être mon week-end, je n’ai réalisé que des sans fautes jusque-là et nous sommes en tête avec les New York Empire dans la Global Champions League. On verra demain ! ». Olivier Philippaerts (BEL) et Cigaret JVH Z complètent le podium en 37.14sec.

 

Un peu plus tôt, le Prix E.Leclerc à 1,45m se jouait au chronomètre. 4ème sur la liste de départ, la Suédoise Evelina Tovek sur Winnetou de la Hamente Z a imposé un tempo (64.05sec) à ses concurrents. Mais, entre chien et loup, le vainqueur de la veille était resté en embuscade ! 35ème à partir, Emanuele Gaudiano (ITA) fait descendre le chronomètre de 4 secondes (60.03sec) et laisse entendre aux derniers couples de ce prix que l’épreuve est pliée. Tentant le tout pour le tout, l’Irlandais Shane Breen en selle sur Colmar n’arrive pas à atteindre le temps surnaturel de l’italien et sa jument Carlotta 232, mais réussit à s’intercaler entre ce dernier et la scandinave en 62.18sec. Le transalpin, satisfait de sa deuxième victoire du week-end, déclare alors tout sourire : « Ma jument est très rapide et normalement, quand elle est sans faute, elle gagne ! ».

 

Pendant la journée, les cavaliers du CSI1* couraient leurs grands prix avec un premier tour initial suivi d’un barrage contre la montre afin de départager les parcours sans faute.

 

Dans le Prix GBS Sellier à 1,15m, les Françaises Chiara Stagliano et Melissa Potrais ont lâché la bride pour clore leur tour dans la même seconde et prennent respectivement la 1ère et la 2nde place avec Aubade du Faget et Dylano W. La Britannique Imogen Beecroft, déjà 3ème hier, prouve que la piste cannoise lui sourit et complète le podium sur Roscoe’s Amour.

 

Revirement de situation dans le Prix Cannes Riviera et ses obstacles à 1,30m. Le vainqueur de la veille Ignace Philips (BEL), connu pour être difficile à attraper dans les épreuves à barrage, est resté aux portes de la 2ème manche avec une barre à terre. Il laisse la voie libre à ses outsiders de la veille, Charlotte Slosse/Uzel de Kens (FRA) qui lui vole la vedette et précède Claire Beecroft/Vanda Cartier (GBR), tandis que la locale Mélanie Lemoine Jondet est troisième accompagnée de Cornetta 17.

 

C’est un match Franco - Suisse qui a finalement eu lieu dans le Prix Hubside à 1,40m. Les trois tricolores invités à revenir en piste n’ont finalement pas réussi à détrôner Jane Richard Philips, déjà victorieuse hier. Elle s’impose en selle sur Kenia van ' T Laerhof, devant Mélanie Lemoine Jondet/Ellington JSX, Patrice Planchat/Ti Amo Tuiliere et Frédéric Lagrange/Althea du Pre Guioley.

 

Demain, place à la seconde manche de la Global Champions League présentée par MTPA Constance Hôtels - Air Mauritius mais aussi au phénoménal Longines Global Champions Tour Grand Prix de la Ville de Cannes présenté par Volvo. Le dénouement par équipe se déroulera à partir de 18h00 tandis que les trente-cinq meilleurs cavaliers qui auront réussi à se qualifier pour le Grand Prix à 1,60m prendront le départ dès 21h30 sur la majestueuse piste des Hespérides. Ambiance et grand sport garantis !

The big class of the day, the Prix JW Marriott Cannes took place late evening in front of packed stands. The initial round in this 1.50m class with a jump-off was made up of 13 obstacles and 16 jumping efforts, course builder Grégory Bodo designed a track that was “flowing, fairly basic,  with one or two testing questions like n°5 the double of verticals the length of the stands, or the choice of strides to take in the last line, a vertical – oxer – vertical” and forecasted ten or so reaching the jump-off out of the 37 on the start-list. And the director was right.

Nine competitors battled to try and take the title of the day. First to go, Belgium’s Pieter Devos, who was still heading the Longines Global Champions Tour (LGCT) circuit before the Hamburg stage, faced the difficult task of going first but set the tone with a fast clear, crossing the finishing line in 36.40sec riding Jade v. Bisschop. That was without counting on the menacing Hans-Dieter Dreher (GER),  who stopped the clock at 35.38sec, a second faster than his Belgian opponent, claiming victory on Berlinda with whom he’s enormous complicity : “I’m very very happy! I was delighted with my first round and with my mare I had an incredible jump-off, we were faster despite slightly stumbling in one corner. It’s perhaps my weekend, I’ve only jumped clear rounds up to now and we’re in the lead with the New York Empire team in the Global Champions League. We’ll see tomorrow ”. Olivier Philippaerts (BEL) and Cigaret JVH Z with a time of 37.14sec completed the podium.

 

A little earlier, the 1.45m Prix E.Leclerc played out against the clock. Drawn fourth to jump, Sweden’s Evelina Tovek on Winnetou de la Hamente Z fixed the tempo (64.05sec) for her rivals. But, as dusk approached, the winner of the previous day was waiting in ambush ! 35th to go, Emanuele Gaudiano (ITA) with his mare Carlotta 232 left the ring having dropped the clock by more than 4 seconds (60.03sec) suggesting to the last riders left to jump that the class was already won. Giving it all, Ireland’s Shane Breen riding Colmar didn’t manage to catch the rider from the other side of the Alps, but he did manage to insert himself between the latter and the Scandinavian by stopping the clock at 62.18sec. The Italian, satisfied with his second victory this weekend, declared with a smile : “my mare is extremely fast and normally when she is clear, she wins!”.

 

During the day, CSI1* riders competed in their respective Grand Prix’s over an initial first round, with competitors who jumped clear returning to the ring for a jump-off against the clock in order to decide the final placings.

 

In the 1.15m Prix GBS Sellier, France’s Chiara Stagliano and Melissa Potrais both set off with the bit between their teeth and their foot to the floor, finishing their rounds in the same second and taking 1st and 2nd places respectively with Aubade du Faget and Dylano W. Great-Britain’s Imogen Beecroft, 3rd yesterday, proved that she has definitely mastered the Cannes arena, and again completed the podium with Roscoe’s Amour.

 

There was a turnaround in the 1.30m Prix Cannes Riviera, when the previous day’s winner Ignace Philips (BEL), known for being difficult to beat in jump-off classes, found himself on the sidelines of the 2nd round with a pole on the floor. This left the door wide open for yesterday’s outsiders, Charlotte Slosse/Uzel de Kens (FRA) stole the show in front of Claire Beecroft/Vanda Cartier (GBR), while local rider Mélanie Lemoine Jondet completed the top trio partnering Cornetta 17.

 

It was a match between France and Switzerland which ultimately took place in the 1.40m Prix Hubside. The three home nation riders who returned to the ring for the jump-off didn’t manage to dethrone yesterday’s winner, Switzerland’s Jane Richard Philips. She dominated riding Kenia van ‘ T Laerhof, in front of Mélanie Lemoine Jondet/Ellington JSX, Patrice Planchat/Ti Amo Tuiliere and Frédéric Lagrange/Althea du Pre Guioley.

 

Tomorrow, the third and final day of the event, sees the second round of the Global Champions League presented by MTPA Constance Hôtels - Air Mauritius as well as the phenomenal Longines Global Champions Tour Grand Prix de la Ville de Cannes presented by Volvo. The team conclusion will take place from 6pm onwards whilst the best thirty-five riders who have succeeded in qualifying for the 1.60m Grand Prix will take the start at 9.30pm in the magnificent Hespérides arena. Great sport and a great atmosphere guaranteed!


Detailed schedules, start-lists and results: bit.ly/LGCTCannes-timing

EMANUELE GAUDIANO DONNE LE TON

EMANUELE GAUDIANO SETS THE TONE
06 juin 2019

5 belles victoires ont illuminé cette première journée du Longines Global Champions Tour (LGCT) de Cannes 2019 qui comme chaque année accueille durant 3 jours la crème des cavaliers de saut d’obstacles sur le Stade des Hespérides. Les temps forts de ce jeudi 6 juin ont été les épreuves nocturnes du CSI5* et notamment le Prix Hôtel Barrière Le Gray d’Albion qui a vu s’imposer l’Italien Emanuele Gaudiano aux commandes de Kingston van het Eikenhof.

Officiant pour la première fois comme chef de piste sur le Jumping de Cannes mais également pour le Longines Global Champions Tour, Gregory Bodo a proposé un parcours fluide et dans le respect du bien-être des chevaux, une de ses priorités : « Je suis perfectionniste, je veux toujours que les choses se passent pour le mieux pour les cavaliers comme pour les chevaux. Après, qu’il y ait un peu plus de sans faute, un peu moins, c’est un savant dosage. On doit parfois monter le niveau car les chevaux sont de plus en plus performants, les pistes de meilleure qualité mais on doit rester dans une normalité car si on extrapole, dans 20 ou 30 ans, que sautera-t-on ? À Cannes, le terrain est compliqué, on est presque sur un carré. Pour exemple, la semaine dernière à Hambourg la piste faisait 140 mètres de long par 90 de large et sur de l’herbe en plus, là on est sur 66 par 55 mètres donc c’est très différent mais vraiment intéressant ! Il faut avoir à l’esprit une construction indoor, comme dans un manège. Et la difficulté comme c’est carré, c’est qu’il y a peu de diagonales à exploiter. Il faut partir du principe que oui, nous allons avoir des obstacles plus rapprochés, des distances plus courtes tout en restant sur des parcours coulants et dans le mouvement en avant. C’est ce que je recherche aujourd’hui, sur tous mes tours, peu importe où je suis, je veux que les cavaliers galopent et que leurs chevaux s’expriment parce-que je pense que les fautes doivent ou peuvent venir naturellement. Dans la Global Champions League, on a des niveaux de cavaliers différents, des individuels, d’autres qui courent en équipe, c’est pour cela que nous sommes sur des hauteurs intermédiaires, 1,50m pour les oxers, 1,55m pour les verticaux. Il fallait que cette première « grosse » épreuve jugée au chronomètre soit assez fluide, donnant à ceux qui le souhaitaient la possibilité de prendre des risques. » 13 obstacles, 16 efforts, 46 cavaliers et 16 équipes plus tard, c’est donc Emanuele Gaudiano qui tirera son épingle du jeu en individuel et les New York Empire menés par Hans-Dieter Dreher/Prinz (2e) et Denis Lynch/van de Vivaldi (7e) qui prendront la tête du classement provisoire de la Global Champions League (GCL).


Première épreuve pour le LGCT, le Prix Direction des Sports de la Ville de Cannes un peu plus tôt voyait certains des meilleurs couples, à l’image de Peder Fredricson et Hansson WL vainqueurs de l’édition 2018, au départ de cette 1m45. C’est finalement le Brésilien Marlon Modolo Zanotelli qui signe la meilleure performance en selle sur son gris J-Figyelem. Il précède celui qui fait partie des favoris dans la course au titre de Champion des Champions du fabuleux circuit, l’Anglais Ben Maher, grand gagnant de la saison 2018, accompagné ce soir par Don Vito. L’allemand Hans-Dieter Dreher, très en forme, est 3e avec Berlinda.


Si les stars du Jumping sont attendues chaque soir avec impatience, les épreuves battent également leur plein durant la journée avec un CSI1* et des parcours de 1m10 à 1m35 qui se jouaient aujourd’hui au Barème A en deux phases.


Dans le Prix Massey Ferguson à 1m10 qui inaugurait cette 38e édition, c’est une fidèle du concours, Patricia Bardon Planchat, qui a fait retentir la première Marseillaise. Très à l’aise sur la piste azuréenne, la cavalière prend la 1ère place avec Quadrille de la Cour et la 2e avec Shou Belmanière ! Elle est suivie de près par l’Anglaise Imogen Beecroft, régulièrement aux classements ici à Cannes.


Toujours aussi redoutable, Ignace Philips s’empare de la tête du Prix Giry Traiteur à 1m25. En selle sur le jeune et brillant Never Alone (6ans), le Belge a une fois de plus imposé son équitation devant 21 concurrents et montré qu’il faudrait compter avec lui pour le reste du week-end. Derrière lui, Charlotte Slosse et Uzel de Kens sont 2èmes pour la France, tandis que Claire Beecroft et Vanda Cartier sont 3èmes pour l’Angleterre.


Effigie du Jumping 2019, la Suissesse et ambassadrice Longines de l’élégance Jane Richard Philips, engagée dans le Prix Nostalgie Côte d’Azur à 1m35, a survolé son épreuve. Habituée aux plus grandes échéances, celle qui court d’habitude pour l’équipe des Cannes Stars dans la GCL, est ici participante au CSI1* uniquement. Elle était aujourd’hui associée à Dieudonne de Guldenboom et Kenia van‘T Laerhof et c’est avec le premier qu’elle s’impose face à Patrice Planchat/Ti Amo Tuilière (FRA) et Inès van den Bosch/Infinity v. Heffinck (BEL), respectivement 2e et 3e.


Demain, le premier cavalier du CSI1* entrera en piste à 11h15 tandis que les épreuves du CSI5* débuteront à 18h15.


Les horaires détaillés, start-lists et résultats : bit.ly/LGCTCannes-timing

5 exciting victories lit up the opening day of the 2019 Longines Global Champions Tour of Cannes   which each year, welcomes the elite of show-jumping riders to the Hespérides Stadium. The high point of today, Thursday, the 6th of June, the evening’s CSI5* classes and notably the Prix Hôtel Barrière Le Gray d’Albion which saw Italiy's Emanuele Gaudiano piloting Kingston van het Eikenhof to victory.

Officiating for the first time as course builder at the Jumping of Cannes as well as for Longines Global Champions Tour, Gregory Bodo offered like he usually does, a flowing course, respecting the well-being of the horse, one of his priorities : “I’m a perfectionist, I always want things to go well for both the horses and riders. After, it’s a judicious combination as to whether there are a few more or a few less clears. Sometimes we have to raise the level as the horses are increasingly outstanding, the surfaces better quality but we have to remain within a normality because if we were to extrapolate, in 20 or 30 years time, what would we jump ? At Cannes, the ring is complicated, we’re nearly in a square. For example, last week at Hamburg the arena was 140 metres long and 90 wide and additionally on grass, here we’re in 66 by 55 metres so it’s very different but very interesting ! You have to have the same frame of mind as when you’re building indoors. And the difficulty, as it is a square, is that there are very few diagonals to exploit. You have to start from the principal that yes, we’re going to have the jumps closer to each other, and shorter distances, whilst remaining with flowing forward going courses. This is what I’m looking for today, in all my courses, it doesn’t matter where I am, I want the riders galloping and their horses able to express themselves because I think faults should and can happen naturally. In the Global Champions League, we have riders of different level, some competitors riding as individuals, others as members of a team, it’s for this reason that we are working at intermediate heights, 1.50m for spreads, 1.55m for uprights. This first “big” class, judged by the clock must be quite flowing, giving, to those who wish to, the opportunity to take risks.” 13 obstacles, 16 jumping efforts, 46 riders and 16 teams later, it’ was Emanuele Gaudiano who pulled it off individually, and the New York Empire represented by Hans-Dieter Dreher/Prinz (2nd) and Denis Lynch/van de Vivaldi (7th) who have taken the overnight lead of the Global Champions League (GCL).

Slightly earlier in the evening the first class of the LGCT, the Prix Direction des Sports de la Ville de Cannes saw  some of the best horse and rider combinations taking the start in this 1.45m, such as Peder Fredricson with Hansson WL the 2018 winners. It was finally Brazil’s Marlon Modolo Zanotelli who gave the best performance, riding his grey J-Figyelem. He headed the class in front of one of the favorites in the race to claim the title of Champion of Champions, Great-Britain’s Ben Maher, this fabulous circuit’s 2018 big winner, who partnered this evening Don Vito. Hans-Dieter Dreher in great form today, was 3rd with Berlinda.

If the cream of show-jumping is eagerly awaited each evening, during the day there is no less activity, with a CSI1* in full swing, with competitors today competing over jumps ranging in height from 1.10m to 1.35m in Table A two-phase classes.

The Marseillaise was the national anthem to be played at the prize giving ceremony of the 1.10m Prix Massey Ferguson which inaugurated what is the 38th  edition of this event. A regular here, and very much at ease in the ring, Patricia Bardon Planchat scored a great double, taking 1st place with Quadrille de la Cour and 2nd withShou Belmanière ! She was closely followed by Great Britain’s Imogen Beecroft, another rider regularly seen in the ribbons at Cannes.

Always a formidable competitor, Ignace Philips headed the 1.25m Prix Giry Traiteur. Riding the young (6 year-old) and talented Never Alone, the Belgian’s riding once again put him ahead of the competition and showed that he is going to be a force to be reckoned with throughout the week-end. Behind him, France’s Charlotte Slosse and Uzel de Kens were 2nd, whilst Claire Beecroft and Vanda Cartier were 3rd  for Great-Britain.

Effigy of the 2019 Jumping, Longines’ ambassador of elegance, Switzerland’s Jane Richard Philips, entered in the 1.35m Prix Nostalgie Côte d’Azur, sailed through the class. A regular at the biggest rendezvous, the rider who generally competes for the Cannes Stars in the GCL, is just taking part in the  CSI1* here. She was today riding Dieudonne de Guldenboom and Kenia van‘T Laerhof and it was with the first that she asserted herself against Patrice Planchat/Ti Amo Tuilière (FRA) and Inès van den Bosch/Infinity v. Heffinck (BEL), 2nd and 3rd respectively. 

Tomorrow, the first rider of the CSI1* will enter the track at 11.15am while the CSI5* events will start at 6.15pm.


Detailed schedules, start-lists and results: bit.ly/LGCTCannes-timing

LGCT JUMPING DE CANNES : CE QU'IL FAUT SAVOIR

LGCT JUMPING OF CANNES: WHAT YOU NEED TO KNOW
05 juin 2019

Le stade des Hespérides a revêtu sa couche de sable blanc, les tribunes sont montées, chevaux et cavaliers sont arrivés des quatre coins de la planète, le Longines Global Champions Tour de Cannes est fin prêt. Il ouvrira les portes de sa 38ème édition dès demain matin, jeudi 6 juin, aux amateurs de grand sports et spectateurs venus découvrir ou redécouvrir l’une des plus belles compétitions équestres au monde. Les plus grands noms du saut d’obstacles ont répondu présent et s’affronteront sur la piste du circuit 5* dès demain 17h30 avec le Prix Direction des Sports de la Ville de Cannes à 1m45 suivi de la première manche de la Global Champions League à 1m50-1m55 présentée par l’Hôtel Barrière le Gray d’Albion Cannes. Dans la journée, où l’entrée est libre, un CSI1* est au programme avec des épreuves de 1m10 à 1m40.

Pour ne rien manquer, retrouvez les informations et liens utiles ci-dessous :


Le programme général : www.jumpingcannes.com/programme


Les horaires détaillés, start-lists et résultats : bit.ly/LGCTCannes-timing

 

Pour suivre la compétition et ses coulisses :
¤ Facebook : www.facebook.com/jumping.cannes
¤ Instagram : www.instagram.com/lgct_cannes
¤ Twitter : www.twitter.com/lgctcannes
¤ Site internet : bit.ly/LGCTCannes-news
 
Diffusion LIVE des épreuves du CSI5* et coulisses de la compétition sur : www.gcglobalchampions.com/

 

Sur place :
Entrée gratuite pour les épreuves du CSI1* durant la journée

Billetterie pour les épreuves du CSI5* en nocturne : www.jumpingcannes.com/billetterie
 

Village exposants et restauration

 

Réservation de déjeuner ou dîner en loges : GIRY TRAITEUR au 04 93 39 44 07

 

 

The Hespérides stadium has got its’ covering of white sand, the stands are erected, horses and riders have arrived from the four corners of the planet, The Longines Global Champions Tour of Cannes is ready to go. The doors will be opening tomorrow morning, the 6th of June, for spectators and sports fans who will be coming to discover or rediscover one of the finest equestrian competitions in the World. The biggest names in show-jumping are attending and will be confronting each other in the ring of this 5* event from 5.30pm tomorrow in the “Prix Direction des Sports de la Ville de Cannes” over a 1.45m track. It will be followed by the first round of the Global Champions League, a class with a jump height of 1.50m-1.55m, presented by “Hôtel Barrière le Gray d’Albion Cannes”. During the day, when entry is free, a CSI1* offers classes over courses ranging from 1.10m to 1.40m.

To not miss a thing, find information and useful links below:


The general programme: www.jumpingcannes.com/programme


The time table, start lists and results: bit.ly/LGCTCannes-timing

 

To follow the competition and its backstage:
¤ Facebook: www.facebook.com/jumping.cannes
¤ Instagram: www.instagram.com/lgct_cannes
¤ Twitter: www.twitter.com/lgctcannes
¤ Website: bit.ly/LGCTCannes-news
 
Live streaming of the CSI5* and behind the scene coverage: www.gcglobalchampions.com/

 

On site:
Free entrance for the CSI1* during the day

Tickets for the CSI5* at night: www.jumpingcannes.com/billetterie
 

Exhibitors village and catering outlets

VIP lunch and diner: GIRY TRAITEUR +33 (0)4 93 39 44 07

LES STARS SONT LA !

THE STARS ARE HERE!
03 juin 2019

Les stars du saut d’obstacles sont en route pour Cannes et la 7e étape du fabuleux Longines Global Champions Tour (LGCT). Après Madrid et Hambourg, les meilleurs cavaliers et chevaux de la planète se dirigent vers la croisette et feront vivre de jeudi à samedi, un show exceptionnel aux amateurs de grand sport. 19 nations, 53 cavaliers et 103 chevaux sont engagés dans le CSI5*. Apothéose de ces 3 jours de compétitions sur le sable des Hespérides, le LGCT Grand Prix de la Ville de Cannes doté à 300 000 euros verra s’affronter les 35 sportifs les plus talentueux qui tenteront, sur des barres à 1m60, de décrocher le titre de Champion au cœur de la cité du cinéma. 
 

Parmi eux, il faudra compter sur le tenant du titre Peder Fredricson (SWE) qui revient avec son allié de 2018, Hansson WL et qui semble prêt à en découdre après sa 3e place avec H&M All In dans le LGCT Grand Prix de Hambourg le week-end dernier. L’Anglais Ben Maher, sacré Champion des Champions en 2018 après avoir engrangé 295 points et plus d’un million d’euros tout au long de la saison, sera bien entendu parmi les favoris tout comme l’Australienne Edwina Tops-Alexander, qui remportait 2 fois le LGCT en 2011 et 2012 et s’adjugeait le Super Grand Prix de Prague en décembre dernier face aux 15 meilleurs cavaliers du circuit. Dans la course également, l’Allemand Daniel Deusser, qui après une victoire sur la dernière étape d’Hambourg et de belles places à Madrid (5e), Miami (6e) et Mexico (7e) est 1er au classement provisoire avec 155 points déjà accumulés. Côté tricolore, il faudra compter sur le fidèle Roger-Yves Bost, 3 fois vainqueur du Grand Prix de Cannes et qui viendra ici avec deux cartouches Sangria du Coty, sa partenaire des finales Coupe du Monde 2018, et Castleforbes Talitha. 
 

Kevin Staut, premier français au ranking LGCT, Julien Epaillard et Simon Delestre seront également au départ. A noter la présence de la jeune et talentueuse Jeanne Sadran, qui à tout juste 18 ans, vient renforcer les rangs bleu-blanc-rouge et effectuera à Cannes sa deuxième sortie 5* après le LGCT de Doha en novembre 2018. Si le classement individuel reste un des objectifs majeurs de la compétition, le vainqueur décrochant un ticket pour le Super Grand Prix de Prague (Novembre 2019), les épreuves par équipes de la GCL, Global Champions League, ont tout autant d’importance puisqu’elles offrent la possibilité de se qualifier aux GC Playoffs de Prague et à sa Super Cup où 12 millions d’euros sont mis en jeu ! A date, l’équipe des Shanghai Swans menée par Daniel Deusser (GER), Pius Schwizer (SUI), Shane Sweetnam (IRL), Peder Fredricson (SWE), Kamal Bahamdan (KSA), Kim Emmen (NED) est première avec 124 points, suivie des St Tropez Pirates (119 points) et des Miami Celtics (112 points).
 

Si les épreuves du CSI5* en nocturnes poussent l’adrénaline à son paroxysme, la journée les spectateurs peuvent aussi apprécier les compétitions du CSI1* allant jusqu’à 1m40. En 2018, c’est le couple français Vincent Bartin / Caramba du Ruisseau Z qui emportait le Grand Prix. Très à l’aise sur la piste cannoise, l’anglaise Tess Carmichael, victorieuse en 2017, sera une des concurrentes à battre tout comme Guillaume Canet régulièrement aux remises des prix, ou la locale Ramatou Ouedrago.
 

Partenaire de longue date, la ville de Cannes offre un libre accès aux compétitions du CSI1* durant la journée et permet ainsi à ses habitants et aux passionnés d’assister à une des plus belles manifestations équestres au monde. Comme chaque année, le public est attendu nombreux dans les tribunes des Hespérides !

The stars of show-jumping are on their way to Cannes and the 7th stage of the fabulous Longines Global Champions Tour (LGCT). After Madrid and Hamburg, the best horses and riders on the planet are heading towards the Croisette bringing it to life from Thursday to Saturday with an exceptional show for sport lovers. 19 nations, 53 riders and 103 horses are entered in the CSI5*. Apotheoses of these 3 days of competition on the Hespérides stadium’s sand, the LGCT Grand Prix de la Ville of Cannes and its 300,000 euros purse will see the 35 most talented athletes battling over jumps standing at 1m60, aiming to be the one to seize the title of Champion at the city of the cinema.
 

Among the field, the current holder of the title Peder Fredricson (SWE), is returning to Cannes with his 2018 ride Hansson WL, and seems ready to battle following his 3rd place with H&M All In in the LGCT Grand Prix of Hamburg last week-end. Great Britain’s Ben Maher who was crowned Champion of Champions in 2018 having amassed 295 points and more than a million euros throughout the season, will of course be one of the favorites as will Australia’s Edwina Tops-Alexander, who has twice taken the LGCT in 2011 and 2012 and who won the Super Grand Prix of Prague last December against the 15 best riders on the circuit. Also in the race, Germany’s Daniel Deusser, who after victory at the Hamburg stage, and good placings at Madrid (5th), Miami (6th) and Mexico (7th), has already accumulated 155 points and is top of the provisional ranking. Flying the flag for France and three times winner of the Grand Prix of Cannes, Roger-Yves Bost, is bringing two rides Sangria du Coty whom he partnered at the 2018 World Cup Finals and Castleforbes Talitha.

Kevin Staut, currently the highest placed Frenchman on the LGCT rankings, Julien Epaillard and Simon Delestre will also be in the starting blocks. Noteworthy is the presence of the talented 18 year-old, Jeanne Sadran, taking part in only her second 5*, her debut having been Doha in November 2018. If individual placings rest one of the major aims of the meeting, as the winner goes home with a ticket to compete at the Super Grand Prix of Prague (November 2019), the team classes of the GCL, Global Champions League, carry just as much importance as they offer the possibility of qualifying for the GC Playoffs of Prague and the Super Cup, where a purse of 12 million euros is up for grabs! To date, the Shanghai Swans team represented by Daniel Deusser (GER), Pius Schwizer (SUI), Shane Sweetnam (IRL), Peder Fredricson (SWE), Kamal Bahamdan (KSA), Kim Emmen (NED) are leading on 124 points, they’re followed by the St Tropez Pirates (119 points) and the Miami Celtics (112 points).


If the evening’s CSI5* classes send the adrenaline sky-high, during the day spectators can also enjoy exciting classes in the CSI1* over tracks reaching up to 1m40. In 2018, it was France’s Vincent Bartin / Caramba du Ruisseau Z who took the Grand Prix. Totally at ease in the Cannes arena, Great Britain’s Tess Carmichael, victorious in 2017, will be one of the names to be closely followed as will Guillaume Canet who is regularly seen at prize-giving ceremonies, or local rider Ramatou Ouedrago.
 

Long standing partner, the town of Cannes offers free entry to the CSI1* event during the day, thus allowing the town’s residents and lovers of the sport the possibility of attending one of the World’s loveliest equestrian events. As every year, a large number of spectators are expected to take their places in the Hespérides stadium stands!

RENDEZ-VOUS EQUESTRE SUR LA CROISETTE

EQUESTRIAN RENDEZVOUS ON THE CROISETTE
 

Avril 2019 

Soleil, palmiers, paillettes et stars du saut d’obstacles : Le Longines Global Champions Tour (LGCT) de Cannes illuminera à nouveau le Stade des Hespérides du 6 au 8 juin prochain. Une compétition et un événement majeurs qui, à quelques foulées de la Croisette, hissent sport et glamour au plus haut niveau. Avec les meilleurs cavaliers de la planète à l’image du Suédois Peder Fredricson, vainqueur à Cannes en 2018, de l’Anglais Ben Maher, 1er du circuit en 2018 et du Néerlandais Harrie Smolders, 2e et 1er en 2017, mais aussi des célèbres et talentueuses amazones comme Jessica Springsteen, Georgina Bloomberg ou Athina Onassis, la compétition azuréenne offre incontestablement un véritable show à chaque nouvelle édition. 
 

7ème étape du sublime Longines Global Champions Tour après Doha, Miami, Shanghai, …, Cannes verra à son tour les plus grands sportifs s’affronter sur des épreuves 5* allant de 1m45 jusqu’à 1m60 lors de la grande finale du samedi soir. Trois objectifs : gagner le fameux Grand Prix Longines Global Champions Tour de la Ville de Cannes doté à 300 000 euros, se qualifier ainsi pour le Super Grand Prix de Prague en novembre 2019, et accumuler un maximum de points sur l’ensemble du circuit afin d’être sacré Champion et emporter plus d’un million d’euros. Les épreuves comptant également pour le classement mondial, les cavaliers viendront par ailleurs chercher une future sélection au Championnat d’Europe de Saut d’Obstacles de Rotterdam en août et à plus long terme aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. 
 

Pour la 3e année consécutive et pour le plus grand plaisir du public, les cavaliers seront aussi engagés par équipe sur la Global Champions League qui réunit 6 couples autour d’une ambition commune : faire partie des 16 “Team” qui se retrouveront aux finales de Prague (GCL PlayOffs) offrant une dotation hors pair de 12 millions d’euros. Les Cannes Stars emmenés par Jane Richard Philips, Eric Lamaze, Margie Goldstein-Engle, Karel Cox, Abdel Saïd et Daniel Coyle seront certainement des adversaires de choix dans cette course au trophée !
Aux côtés des plus grands, durant la journée, un CSI1* plus accessible, offrira une opportunité de fouler la piste cannoise sur des obstacles de 1m10 à 1m40 pour les plus expérimentés. En 2018, c’est le tricolore Vincent Bartin qui prenait la tête du Grand Prix du samedi. Fidèle du concours, l’acteur et émérite cavalier Guillaume Canet se classait également à plusieurs reprises. 

 

Si l’événement équestre bat son plein durant 3 jours, sportifs et spectateurs venus de loin sont invités à aller découvrir la jolie ville de Cannes et profiter de ses eaux turquoises entre deux compétitions. De la Croisette au quartier du Suquet en passant par une excursion aux Iles de Lérins, ou la découverte de l’exposition « Cannes fait le mur » en partenariat avec Paris Match qui propose une série de 18 clichés sur le thème « Stars en liberté » exposés tout au long de la rue d’Antibes, la cité méditerranéenne en enchantera plus d’un.


Sun, palm trees, glitz and the stars of show-jumping : Very shortly, from the 6th to the 8th of June,  the Cannes leg of the Longines Global Champions Tour (LGCT) will again be lighting-up the Hespérides Stadium. A major competition and event, which, at only a stones throw from the Croisette, hoists glamour and sport to the highest level. Welcoming the best riders on the planet, such as Sweden’s Peder Fredricson, victorious at Cannes in 2018, Holland’s Harrie Smolders, 2nd and 1st in 2017 and Britain’s Ben Maher, 1st on the circuit in 2018 but also famous and talented horsewoman like Jessica Springsteen, Georgina Bloomberg or Athina Onassis, the competition on the French Riviera unquestionably offers true sporting entertainment at each new edition.
 

7th stage of the sublime Longines Global Champions Tour following Doha, Miami, Shanghai, …, it’s then the turn of Cannes to see the greatest sportsmen and women confronting each other in 5* classes over tracks starting at 1.45m and culminating at 1.60m for the grand finale on Saturday evening. Three objectives: win the famous Grand Prix Longines Global Champions Tour of the town of Cannes carrying a 300,000 euro purse, thus qualifying for the Prague Super Grand Prix in November 2019, and accumulate the maximum of points throughout the entire circuit in order to be crowned Champion and take home more than a million euros. The classes also count towards the World rankings, and furthermore riders attend looking for a future selection for the European Show-jumping Championships being held in Rotterdam this August, and in the longer term, the 2020 Tokyo Olympic Games.
 

For the third consecutive year and for the pleasure of the public, riders will also be competing as teams in the Global Champions League which unites 6 riders with a common goal : be one of the 16 “Teams” who will find themselves at the GCL PlayOffs in Prague that offer an unrivalled 12 million euros in prize-money. The Cannes Stars team, led by Jane Richard Philips, Eric Lamaze, Margie Goldstein-Engle, Karel Cox, Abdel Saïd and Daniel Coyle will certainly be serious opponents in the race for the trophy !
 

Alongside the biggest names in the sport, a more accessible 1*CSI takes place during the day, offering the opportunity to compete in the Cannes ring over courses standing between 1.10m to 1.40m.  Last year, 2018, saw France’s Vincent Bartin taking the top slot in Saturday’s Grand Prix. A regular at the event, the actor and outstanding rider Guillaume Canet was placed a number of times.
 

If the equestrian event is in full swing for 3 days, athletes and spectators from afar are invited to discover the pretty town of Cannes and to enjoy its turquoise waters between two classes. The Mediterranean city will certainly cast its spell over more than one, the Croisette, the Suquet district, an excursion to the Lérins islands, the rue d’Antibes, where currently an exhibition called  “Cannes fait le mur” runs the length of the street, in partnership with Paris Match it proposes a series of 18 photos with the theme of “Stars en liberté” (“Stars in liberty”).

Logo Logines white_Plan de travail 1.png
  • Instagram - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • Facebook - White Circle

© 2018 by Jumping Cannes - Mentions légales